Conseils en fundraising

Conseil fundraising, comment réussir une collecte de fond

Conseils en fundraising

admin7311 No Comment
Non classé

Comment menez une collecte de fonds efficace ?

 

Depuis quelques semaines, de rencontres en rencontres, je découvre des acteurs et des structures de l’économie sociale et solidaire (ESS) nantaise.

Dans ce type de structures et en particulier les associations, la préoccupation principale est la même, celle de l’accès au financement et au crédit. Véritable enjeu du développement de l’ESS, un secteur qui repose sur des sources de financement public et privé. Les offres de financement sont existantes, pas toujours lisibles et connues, s’ajoute à cela le temps passé à la recherche de ces offres et à la rédaction des appels à projets, le manque de ressources internes et un modèle économique fragile.

C’est dans ce contexte, que m’ai venu l’envie d’écrire cet article pour aider ou éclairer ces associations dans la construction d’une stratégie de collecte de fonds privés et partager mon expérience professionnelle dans ce domaine. J’aborde ici la recherche de financement auprès des particuliers, des partenaires entreprises, des fondations et des grands donateurs et non la recherche de subventions publiques.

 

Concevoir une stratégie fundraising en 8 étapes clés !

 

Infographie sur la stratégie fundraising en 8 étapes clés, komcikomca

Infographie sur la stratégie fundraising en 8 étapes clés, komcikomca

 

Pour finir, des conseils et tendances fundraising pour plus d’efficacité.

 

—> Rassurez grâce à la mesure de l’impact social.

 

Les investisseurs privés, plus méfiants à l’égard d’entreprises dont le modèle économique est moins lisible, apportent beaucoup d’attention à l’évaluation de l’impact social. Cet outil de mesure de la performance sociale permet d’établir des objectifs précis pour les entreprises et un suivi pour les investisseurs.

 

—> Professionnalisez votre manière de diriger votre structure.

 

Développez des statistiques, produisez des bilans consolidés. Cela a beaucoup d’importance pour les investisseurs privés et les banquiers. Construisez aussi votre réseau professionnel, business.

 

—> Optimisez votre base de données pour un suivi de qualité avec chaque contact.

 

Les contacts sont au cœur du développement des associations. Il est donc primordial d’y accorder beaucoup d’attention et de centraliser les informations des donateurs au sein d’une base de données unique pour l’optimisation de la relation avec l’ensemble des contacts (catégories de donateurs réels ou potentiels, historique des échanges, dons effectués, mesure de l’efficacité des actions, …).

 

—> Impliquez votre donateur dans vos actions et missions, c’est aussi le fidéliser.

 

Que ce soit en tant que bénévole qui participera aux actions quotidiennes, en tant que militant qui portera les messages de l’association, ou encore en tant qu’ambassadeur qui diffusera la cause auprès de son réseau.

Très appréciée, la co-construction d’offre de partenariat permet d’élaborer des projets sur-mesure entre la structure d’intérêt général et l’entreprise. Face à des entreprises qui développent de plus en plus leur image RSE, savoir co-construire avec pertinence et créativité est un réel atout de séduction. Dessinez des offres spécifiques en fonction de votre cible (type de programme, outils développés, communication, événements dédiés, …).
Pensez aussi au programme de parrainage, très engageant pour le parrain, qui pourra suivre l’avancée du projet et concrètement mesurer l’effet de sa contribution financière.

 

—> Pensez aux campagnes de crowdfunding pour des projets et des cibles spécifiques.

 

D’après une étude de la Direction générale des finances publiques, les « moins de 30 ans » et les « plus de 70 ans » se montrent les plus généreux donateurs (ratio don/revenu).

La digitalisation des dons par le biais de plateformes de financement et de dons en ligne capte l’attention des « digital natives ».

Gardez toujours à l’esprit, que vous êtes face à plusieurs profils de donateurs avec des comportements différents. Scénarisez des approches spécifiques et adaptées en fonction de vos cibles et de leur potentiel investissement.

 

—> Capitalisez sur une stratégie digitale pour se faire connaître et mobiliser !

 

Une approche 100 % digitale est aujourd’hui possible pour communiquer sur votre organisation et collecter des fonds. La stratégie digitale s’intègre à votre stratégie globale et spécifie l’ensemble des actions webmarketing (gestion du site web, stratégie éditoriale, community management, brand content et référencement naturel SEO, campagne d’emailing, …).  Identifiez le parcours donateur pour affiner votre stratégie de communication et être présent lors de sa navigation.

 

Cet article n’est bien sûr pas exhaustif, j’espère néanmoins que vous y trouverez des conseils et astuces utiles !

Leave a Reply